OIM

UN
DRC
Posted 5 months ago

Responsable national (e) – Engagement secteur privé et dialogue social – NOA (DC)

 

Grade: NOA

No. du poste: KINSHASA/DC/NO/2022/07
Date de publication: 16 Septembre 2022
Date de clôture (minuit, heure locale): 29 Septembre 2022

 

Job ID: 9527
Départment: BR-Afrique
Unité: BP-Kinshasa
Lieu d’affectation: Lubumbashi
Type de contrat: Durée déterminée

Durée du contract: 12 MOIS


 

Selon l’Article 4.2 (e) du Statut du personnel, le pourvoi des postes vacants dans les projets de coopération technique n’est pas régi dans le cadre de l’Annexe I du Statut du personnel et se fait par choix direct du Directeur général.

 

Afin de pourvoir à ce poste par sélection directe le BIT invite les personnes intéressées à soumettre leur candidature en ligne avant la date limite citée ci-dessus.

Peuvent soumettre leur candidature:

  • Les candidats/tes internes, en accord avec les paragraphes 31 et 32 de l’Annexe I du statut du Personnel.
  • Les candidats/tes externes*

*Le processus de recrutement des fonctionnaires nationaux est soumis aux critères spécifiques de recrutement local et d’éligibilité.

 

Le BIT attache une grande importance à la diversité parmi son personnel et accueille favorablement les candidatures de femmes qualifiées. Nous encourageons aussi celles de personnes handicapées. Si vous ne pouvez pas remplir notre formulaire de candidature en ligne en raison d’un handicap, veuillez envoyer un courriel à ilojobs@ilo.org.

 

Les nominations avec des contrats de coopération technique ne confèrent pas le droit à une carrière au BIT ni à un renouvellement automatique de contrat ou une conversion pour un engagement d’une autre nature au sein de l’Organisation. Un an de contrat à durée déterminée sera accordé. Par ailleurs, les prolongations de contrats de coopération technique sont conditionnées notamment aux éléments suivants: la disponibilité des fonds, la continuité du besoin des fonctions exercées et des services et une conduite satisfaisants.

 

*Conditions d’emploi pour les candidats externes: Conformément à la pratique en vigueur au BIT, le/la candidat/e extérieur/e sera normalement recruté/e au premier échelon de ce grade.

Introduction

L’Organisation Internationale du Travail (OIT) cherche à recruter un(e) responsable national(e) sur l’engagement avec le secteur privé et sur le dialogue social pour soutenir les efforts du Gouvernement, des partenaires sociaux et du secteur privé à éradiquer les causes profondes du travail des enfants dans les mines, avec une attention particulière pour les chaines d’approvisionnement du cobalt et les mines artisanales et à petite échelle (ASM), en République Démocratique du Congo (RDC).

Le projet “Partenariat BMZ-OIT (Vers l’élimination du travail des enfants en RDC) est financé par le Ministère Allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ) et constitue une contribution au Laboratoire d’Accélération pour l’alliance 8.7, un Fonds Multi Partenaires de l’OIT visant à accélérer l’élimination du travail des enfants et le travail forcé. Le projet est mis en œuvre par le BIT sur une durée de 25 mois, au niveau mondial et au niveau national.

Le projet vise principalement à améliorer l’offre de services des acteurs clés contre le travail des enfants, ainsi qu’à renforcer les capacités des organisations des travailleurs et des employeurs, ainsi que des coopératives, pour qu’ils s’engagent et adoptent des solutions en vue de prévenir, identifier et combattre le travail des enfants.

Le projet abordera également les questions de genre dans les mines artisanales de cobalt et sera mis en œuvre dans le cadre du Programme Pays Travail Décent.

La plateforme sur le travail des enfants est la principale initiative du secteur privé visant à éradiquer le travail des enfants dans les chaînes d’approvisionnement. Il fournit des solutions concrètes aux acheteurs, aux propriétaires d’usines et aux fournisseurs en soutenant les entreprises membres à travers un processus complet de diligence raisonnable à tous les niveaux. Cela comprend le soutien à l’intégration de politiques solides et de bonnes pratiques commerciales, la mesure de l’impact et la résolution des causes profondes par le biais d’un dialogue local et mondial avec les gouvernements, les organisations d’employeurs et de travailleurs et d’autres parties prenantes. La plateforme est coprésidée par l’Organisation internationale des employeurs et la Confédération syndicale internationale. Ses membres et son réseau comprennent des multinationales de tous les secteurs (électronique, industrie automobile, énergie, commerce, etc.) qui s’approvisionnent en cobalt en RDC.

Le Projet et son équipe seront basés à Lubumbashi avec pour zones d’intervention les provinces du Haut-Katanga et du Lualaba.

Fonctions et responsabilités essentielles

Le/la responsable national (e) travaillera sous la supervision générale de la Directrice du Bureau de Pays de l’OIT à Kinshasa et sous la supervision directe du/de la Chef(fe) du projet (CTP).
•Il/elle recevra un soutien technique de la Responsable pour le Secteur Privé chargée de la mise en œuvre du Résultat 1 du projet au niveau mondial à FUNDAMENTALS.
•Il/elle recevra des conseils techniques de la part de la coordinatrice du Fond multi-partenaires du Laboratoire d’Accélération 8.7, du Coordinateur pour la Région Afrique, de la responsable du Suivi et de l’Evaluation du projet à FUNDAMENTALS, ainsi que de la Spécialiste des Droits et Principes fondamentaux du Travail au BP-Abidjan).
•Une étroite collaboration devra être maintenue avec le Bureau Régional de l’OIT pour l’Afrique à Abidjan, l’Equipe Travail Décent (ETD) à Yaoundé et le siège de l’OIT, selon les besoins.

Le/la responsable national (e) en charge de l’engagement avec le secteur privé et du dialogue social sera chargé(e) de :
1.Coordonner la mise en œuvre efficace dans la région Lubumbashi avec des critères de rapidité, de qualité et d’efficacité, en garantissant la réalisation des résultats prévus dans les délais et le budget et conformément aux exigences globales du projet et aux politiques, valeurs et procédures de l’OIT
2.En collaboration avec la Plateforme sur le Travail des Enfants, Aider à la consolidation, l’initiation et la mise en œuvre des stratégies visant à forger des partenariats avec le secteur privé, les organisations des travailleurs et les coopératives pour éliminer le travail des enfants dans l’exploitation artisanale du cuivre et du cobalt des provinces du Lualaba et du Haut Katanga.
3.Contribuer à la préparation et la mise en œuvre des interventions du projet contre le travail des enfants sur l’engagement avec le secteur privé et l’amélioration du dialogue social.
4.Coordonner étroitement les activités de collaboration avec le secteur privé avec les autres projets de l’OIT, notamment le groupe du travail avec le secteur privé initié par le projet Cotteco.

5.Aider à renforcer les capacités des organisations des employeurs, des travailleurs, des organisations non gouvernementales (ONG), des coopératives minières artisanales sur la responsabilité sociale des entreprises et le devoir de diligence.
6.Développer et mener des activités pour renforcer le dialogue social sur l’élimination du travail des enfants.
7.Coordonner et appuyer techniquement la préparation des enquêtes et études initiées par le projet, pour les conférences, séminaires, ateliers, sessions de formation et réunions.
8.Co-faciliter les consultations des parties prenantes en vue de la planification stratégique du projet et participer à la rédaction du plan de travail et du plan de mise en œuvre du projet dans les zones cibles, en collaboration avec les autres membres de l’équipe du projet.
9.Appuyer la formation du personnel du projet, des parties prenantes et des partenaires du projet sur les questions relatives à la responsabilité sociale des entreprises, le devoir de diligence sur le travail des enfants.
10.Contribuer à la préparation des rapports d’avancement, des rapports ad hoc et des rapports finaux du projet ; assurer la soumission dans les délais des rapports techniques et financiers du projet.
11.Rédiger, éditer ou traduire dans la/les langue(s) locale(s) divers documents et rapports.
12.Aider à l’élaboration de propositions de projets et s’engager dans la mobilisation des ressources
13.Entreprendre toute autre tâche pertinente demandée par le/la CTP du projet.

Qualifications requises

Formation

Diplôme universitaire de premier niveau en économie, commerce et gestion, sciences sociales, développement international ou dans un domaine connexe.

Expérience

Au moins deux ans d’expérience de travail avec le secteur privé, les partenaires sociaux (organisations d’employeurs et de travailleurs) et les coopératives avec une expérience professionnelle dans un poste de responsable des politiques d’éradication du travail des enfants, incluant de préférence le travail des enfants dans l’exploitation minière en RDC, ou dans des projets de coopération au développement mis en œuvre dans le pays.

Langues

Excellente connaissance à l’oral et l’écrit du français et bonne connaissance d’une autre langue officielle de la RDC (le swahili)
La connaissance de l’anglais est un atout

Compétences

•Capacité à promouvoir les droits fondamentaux au travail auprès des travailleurs et de les accompagner dans la mise en pratique des bonnes pratiques.
•Bonne connaissance des cadres politiques et juridiques de la RDC dans le domaine des mines et du travail, des cadres et principes internationaux relatifs aux entreprises et droits de l’homme ; des chaines d’approvisionnement du secteur des mines et des défis associés.
•Fort engagement en faveur de l’intégrité personnelle et professionnelle.
•Capacité à travailler dans un environnement multiculturel et à faire preuve d’un comportement non discriminatoire et sensible au genre.
•Excellentes aptitudes interpersonnelles, incluant le tact et capacité de persuasion dans les relations avec les tiers.
•Aptitude de partage des connaissances de manière transparente avec les autres équipes de projets de l’OIT.
•Capacité à initier et à mettre en œuvre des programmes et activités de coopération au développement avec les mandants de l’OIT.
•Capacité à élaborer des objectifs stratégiques clairs et cohérents et à concevoir et synthétiser des stratégies de développement du projet.
•Capacité à entretenir de bonnes relations de travail avec toutes les parties prenantes du projet, y compris les partenaires publics, privés, sociaux, et de la société civile, et à concevoir et établir des partenariats avec eux.
•Bonne connaissance des mécanismes d’application du droit du travail, des normes internationales du travail et des pratiques de responsabilité sociale des entreprises.
•Aptitude à prendre des décisions et à résoudre des problèmes.
•Excellentes capacités de rédaction et d’organisation et de gestion.
•Solides compétences en communication, tant à l’écrit qu’à l’oral, y compris la capacité à rédiger des rapports précis, notamment à destination du bailleur de fonds.
•Capacité à travailler sous pression temporelle et à respecter les délais. Capacité à rester efficace en cas de changements majeurs dans les tâches ou l’environnement de travail et à s’adapter aux nouvelles structures, procédures, exigences et cultures du travail.
•Capacité à travailler à la fois de manière indépendante avec un minimum de supervision.
•Excellente connaissance des logiciels de bureautique (Word, Excel, PowerPoint) et de communications (internet et courrier électronique, Teams, Zoom).
•Aptitude à travailler dans un environnement multiculturel et à adopter un comportement non discriminatoire et sensible aux considérations de genre.


 

Processus de recrutement

 

Veuillez noter que tous les candidats doivent remplir un formulaire de demande en ligne. Pour se faire, veuillez vous rendre sur le site e-Recruitment du BIT à l’adresse suivante : https://jobs.ilo.org/. Le système fournit les instructions nécessaires afin de faciliter la procédure de demande en ligne.

 

Alerte à la fraude

 

Le BIT ne facture aucun frais à aucun moment du processus de recrutement, que ce soit au moment de postuler, pour l’entretien, la procédure de recrutement proprement dite ou la formation. Les messages émanant d’addresses email différentes de celles du BIT – ilo@.org – ne doivent en aucun cas être considérées. En outre, le BIT n’a pas besoin et ne demande pas de connaître les informations relatives au compte bancaire du postulant.

Hits: 62

Apply Online

Français
%d bloggers like this: