Depuis Goma où il séjourne depuis samedi 12 juin, le Président de la République, Félix Tshisekedi a annoncé devant la presse que les mesures supplétives pour faire face à la recrudescence de nouveaux cas de contaminations au Coronavirus plus virulents que ceux de deux premières vagues seront connues le lundi 14 juin.

« C’est demain que je vais annoncer les nouvelles mesures, malheureusement faites très attention. La pandémie de Covid-19 connait une recrudescence dans notre pays», a-t-il déclaré.

Alors que Kinshasa demeure l’épicentre, le Chef de l’État a tout de même appellé la population de ce coin du pays à l’observation et au strict respect de gestes barrières notamment à cause de sa situation géographique.

« Pour le moment l’épicentre c’est Kinshasa, nous essayons de tout mettre en œuvre pour contenir et mieux combattre la pandémie à Kinshasa pour qu’elle n’atteigne pas les provinces, mais attention quand-même vous êtes une porte d’entrée dans République par l’aéroport international et par les frontières que nous avons avec les pays voisins. Donc prêcher vraiment l’attention, le respect et l’observation de gestes barrières parcequ’il n’y a que ça comme première garantie de sécurité. En suite, il y aura la vaccination », a indiqué Félix Tshisekedi.

Dans la foulée, le Président de la République a révélé qu’une autre campagne de sensibilisation de la population à la vaccination sera lancée afin d’accroître l’information auprès du public. Il a fait savoir aussi que le pays va diversifier les vaccins.

« Nous avons eu l’impression qu’au Congo que ça n’a pas beaucoup pris et je comprend que le produit qui est arrivé ici était l’Astrazeneca qui a fait couler beaucoup d’encre et de salive, cela a eu pour impact avec la manipulation de réseaux sociaux de refroidir la population mais nous allons entamer une autre campagne parceque d’abord ici nous allons viser la diversification de ce vaccin et aussi accroître l’information auprès du public pour que celui-ci fasse tomber la peur et s’engage» a-t-il souligné avant de rassurer qu’il va lui-même se faire vacciner pour prêcher par l’exemple.

Bien avant son départ pour Goma, le Chef de l’État avait fait savoir que cette recrudescence des cas de contaminations avait pour conséquence le débordement des cas dans les hôpitaux et les centres de traitement de covid et bien évidemment des décès enregistré quotidiennement.

« Nos hôpitaux sont saturés et cela impliquera que je prenne dans les jours qui viennent sûrement à partir de Goma où je vais séjourner dès aujourd’hui des mesures assez draconiennes pour faire face à cette recrudescence qui a la particularité d’être plus virulente que les deux premières vagues », avait-il fait savoir.

source: politico.cd

Leave a Reply

FrançaisEspañolKiswahili
%d bloggers like this: